Celles a eu longtemps l'image du "village gaulois", qui lutte contre vents et marées pour sa survie. Mais depuis quelques mois c'est plutôt celle de camp retranché qu'il évoque :  aux grillages érigés par l'administration départementale dans les années 90 pour des raisons de sécurité s'est ajoutée une rangée de blocs rocheux qui en interdisent l'accès. Certes, la vision qu'offre cette ligne fortifiée n'est guère accueillante. Mais la forte fréquentation suscitée par les ruines du village et les dégradations trop souvent constatées ont conduit la municipalité à limiter les accès automobiles. Lorsque le projet de réhabilitation sera mené à bien, ce sont tous les abords du village qui seront harmonieusement réaménagés. Mais dans cette période transitoire il était important d'assurer un minimum de tranquillité aux résidents permanents. Le conseil municipal a donc demandé  en 2009 au Syndicat Mixte de gestion du Salagou de mettre en place ces enrochements. Très prochainement, la municipalité va faire aménager des talus végétalisés pour en limiter l'aspect confrontatif, et des bornes amovibles seront posées sur la chaussée pour permettre un accès aux véhicules de service. Ces aménagements interviendront avant l'été et permettront d'accéder plus agréablement au village... à pied !